fbpx

7 idées reçues sur l’allaitement

#1 : Allaiter fait mal. 

Une douleur qui persiste plusieurs jours après la naissance de votre bébé n’est pas normal et est souvent le signe que quelque chose ne va pas (mauvaise position au sein, problème de succion, freins restrictifs. Dans ce cas rapprochez-vous au plus vite d’une consultante en lactation qui saura vous guider.

#2 : On ne donne pas le sein quand on est malade. 

Non seulement il n’y a pas de contre-indication à allaiter si vous êtes malade mais il est même conseillé de le faire pour donner vos anticorps à votre bébé afin quils se défende à son tour contre les microbes !

#3 : Bébé te prend pour une tétine.

 Votre bébé peut demander le sein pour de multiples raisons en dehors de la faim: être rassuré, s’hydrater, se détendre, par besoin d’affection, ou même parce qu’il a mal. La succion au sein présente de nombreux bienfaits.

#4 : Impossible avec des petits seins.

 Les seins sont majoritairement composés de graisse. Aussi, avoir des petits seins ne signifie pas du tout que vous ne pourrez pas allaiter ! Eventuellement la « capacité de stockage » sera moins importante et vous pourriez être amenée à donner plus souvent le sein mais cela n’empêchera en rien votre allaitement.

#5 : Il faut arrêter après 6 mois. 

Votre lait ne cesse d’évoluer au fil de la croissance de votre bébé. L’OMS recommande un allaitement exclusif jusque 6 mois et de continuer jusque 2 ans mais votre lait reste bénéfique pour votre bébé quelque soit son âge. Ce n’est pas pour rien qu’on estime le sevrage naturel chez les humains est entre 2.5 et 6 ans !

#6 : Certains aliments sont interdits. 

Il n’y a pas d’aliments interdits à proprement parler mais certains sont déconseillés (ex: produits d’origine animale crus) ou à consommer avec modération (ex: café, alcool). Certains médicaments sont par contre incompatibles avec l’allaitement.

#7 : Tu ne peux pas allaiter enceinte. 

Si vous êtes enceinte, rien ne vous empêche de continuer à allaiter votre bébé pendant la durée de votre grossesse. Par contre, vos tétons devenant plus sensibles avec les hormones, vous pourriez ressentir des douleurs voire même un sentiment désagréable au moment de la tétée et souhaiter arrêter votre serial téteur dans son élan.

Rejoindre la conversation

HAUT

PANIER 0